ANTOINE PITTELOUD

TITRE D’EMPLOI

infirmier clinicien aux soins intensifs

CE QU’IL AIME DE SON TRAVAIL

Lorsqu’un patient sort vainqueur de son problème de santé, je ressens un immense sentiment de bien-être. De savoir que j’ai contribué d’une certaine façon à améliorer son état de santé et sa qualité de vie me procure énormément de satisfaction.Ce qui fait la qualité des soins intensifs est l’exceptionnelle collaboration entre les différents membres qui constituent l’équipe. Je deviens un acteur aussi important que les autres pour évaluer une situation en apportant mon éclairage.

HISTORIQUE

J’ai commencé à travailler comme PAB à l’Hôpital Saint-Luc en 2011 alors que je n’avais complété qu’une seule session en soins infirmiers au cégep du VieuxMontréal. Ensuite, j’ai été externe en soins infirmiers affecté au département de chirurgie digestive pendant sept ans, occupant tour à tour les postes de CEPI,infirmier et infirmier clinicien. J’ai participéau déménagement vers le nouveau CHUM et à l’organisation de la future unité de chirurgie digestive. En 2019, afin de relever de nouveaux défis, j’ai joint l’équipe des soins intensifs.

FORCES

Coopération, collaboration, solidarité, application, dévouement, anticipation, entrepreneuriat, détermination. J’ai contribué à l’élaboration du Lexique de chirurgie digestive et à la rédaction de certaines fiches santé, toujours en chirurgie digestive.

POURQUOI AVOIR CHOISI LE CHUM

Pour les défis. Le CHUM étant un hôpital universitaire, j’ai le privilège de voir des pathologies et des cas complexes, ce qui m’amène très souvent à faire des recherches, revenir à mes livres d’étude, consulter des articles scientifiques, etc.

Pour l’environnement de qualité. J’ai particulièrement apprécié cet aspect durant la pandémie de COVID-19. L’espace et les chambres à pression négative ont grandement permis d’éviter une éclosion aux soins intensifs. Pour la réputation et la qualité des soins et services.

DÉPASSEMENT DE SOI

C’est la curiosité qui mène mes actions et mon désir de dépassement.

Travailler comme infirmier clinicien aux soins intensifs au CHUM vous intéresse?

Découvrez l'envers du décor

LinkedIn
Share