marie-jo-l-esperancemobile-765×825

Marie-Jo L’Espérance

TITRE D’EMPLOI

Travailleuse sociale
Service de médecine des toxicomanies

CE QUE TU AIMES DE TON TRAVAIL

Dès mon adolescence, je me voyais être travailleuse sociale et déterminée à défendre les droits et intérêts des personnes en situation de vulnérabilité, précarité et les accompagner à travers leur cheminement et difficultés. Travailler en contexte de multidisciplinarité et avoir un rôle à jouer dans la trajectoire de soins du patient et dans son processus de rétablissement est stimulant et enrichissant. Lorsque je ressens que mon implication auprès d’un patient, de sa famille et/ou de ses proches a fait une différence dans leur parcours et qu’ils se sont sentis soutenus à travers une épreuve, j’ai le sentiment du devoir accompli.

HISTORIQUE

J’ai complété une technique en travail social au Cégep du Vieux Montréal en 2003. Peu de temps après, je débutais ma carrière à titre de technicienne en travail social au Centre Jeunesse de Montréal-Institut universitaire. Rapidement, j’ai voulu approfondir mes connaissances, mon analyse clinique et maximiser les possibilités d’avoir accès à des opportunités en terme de développement professionnel. J’ai complété mon baccalauréat en travail social à l’Université de Montréal en 2009 et débuté à l’évaluation des signalements à la Direction de la protection de la jeunesse. En 2018, j’ai ressenti le besoin de sortir de ma zone de confort des quinze dernières années sur le plan professionnel et explorer d’autres modes et contextes d’interventions. J’avais besoin de relever un nouveau défi professionnel. J’ai identifié que le CHUM pouvait répondre à mes attentes. Depuis mon embauche, j’ai acquis de l’expérience aux urgences, unités de soins et cliniques externes, volet santé physique ou mentale et troubles concomitants.

FORCES

J’ai une grande capacité d’adaptation, le sens de l’initiative et de bonnes habiletés au niveau de l’analyse clinique. Je suis dynamique et au sein d’une équipe de travail je fais preuve de leadership de manière positive.

POURQUOI AVOIR CHOISI LE CHUM

Lorsque j’ai choisi le CHUM il y a 3 ans, j’étais à la recherche d’opportunités stimulantes, enrichissantes en terme de développement professionnel. Travailler au CHUM c’est être en contact avec des spécialistes et pratiques de pointe au quotidien, ce qui est très riche sur le plan intellectuel et permet le dépassement de soi dans un milieu spécialisé tout en préservant mon autonomie professionnelle. Relever de nouveaux défis au CHUM est pour moi très motivant dans mon travail au quotidien.

DÉPASSEMENT DE SOI

Fidèle à mes convictions professionnelles, je suis foncièrement une personne positive, déterminée et persévérante face aux situations complexes et difficiles auxquelles les patients sont confrontés.

Travailler comme travailleur(euse) social(e) au CHUM vous intéresse?

Découvrez l'envers du décor

LinkedIn
Share