Équipe CHUM emploi inhalothérapeute

MATHIAS BOUTET

TITRE D’EMPLOI

Inhalothérapeute
au bloc opératoire

CE QU’IL AIME DE SON TRAVAIL

Chaque jour est différent : au bloc opératoire du CHUM. En cardiologie un jour, en hépatologie le lendemain et aux grands brûlés le surlendemain. Nous touchons aux spécialités les plus pointues. J’adore autant les situations stressantes que les cas complexes. On sent l’adrénaline qui nous traverse chaque fois. De plus, l’esprit d’équipe est très important au bloc; chacun joue un rôle très important.

HISTORIQUE

J’ai quitté l’Abitibi à 17 ans pour faire mes études en inhalothérapie à Montréal. J’ai fait tous mes stages au CHUM (entre les hôpitaux Saint-Luc et Notre-Dame) et j’ai adoré l’ambiance et les cas. Donc j’ai décidé d’y continuer ma carrière! Et je ne le regrette absolument pas.

FORCES

J’adore les défis et le CHUM m’en donne énormément. J’adore les cas complexes qui nécessitent d’être vif d’esprit. Et, en même temps, je suis une personne calme, peu importe la situation — et je crois que cela m’aide beaucoup dans mon métier. La diversité des spécialités ne me fait pas peur. J’aime apprendre de nouvelles choses chaque jour.

POURQUOI AVOIR CHOISI LE CHUM

J’ai choisi le CHUM car il s’agit du plus gros centre hospitalier francophone en Amérique du Nord. Nous avons des cas qu’aucun autre centre hospitalier dans la province ne rencontre. Il est toujours plaisant de travailler dans un hôpital à la fine pointe de la technologie.

DÉPASSEMENT DE SOI

J’essaye de devenir, jour après jour, un meilleur inhalothérapeute en améliorant mes techniques et en m’investissant dans les cas les plus complexes.

Devenir inhalothérapeute au CHUM vous intéresse?

Découvrez l'envers du décor

LinkedIn
Share