Équipe CHUM emploi préposé(e) au service alimentaire

SIMON SAUVAGEAU

TITRE D’EMPLOI

Préposé au service alimentaire (Barista)

CE QU’IL AIME DE SON TRAVAIL

Quand je constate à quel point les gens ont besoin de leur café et à quel point ils me remercient, ça me fait chaud au cœur. Je me sens bien, j’ai un contact avec les gens. On cherche tous une espèce de connexion avec les gens. Ça me fait un bien immense. J’ai autant besoin d’eux qu’ils ont besoin de moi. J’aime le public!

HISTORIQUE

Il y a une quinzaine d’années, j’ai délaissé le secteur industriel pour l’hôpital St-Luc du CHUM, où j’ai occupé diverses fonctions. Puis, j’ai été sélectionné pour participer à l’ouverture du nouvel hôpital. J’ai touché à plusieurs postes : au service traiteur, à la laverie, à la cafétéria. Et puis un jour, je me suis retrouvé devant une machine à café, sans trop savoir comment la faire fonctionner à son plein potentiel. Après une formation de base, mon collègue et moi avons regardé des tutoriels. Deux ou trois mois plus tard, on avait réussi à « dompter » la machine à café. Et maintenant, je suis officiellement barista.

FORCES

Je suis souriant et attentif à mes clients – certains viennent me voir tous les jours et je connais leurs préférences. Petit à petit, j’ai appris à concocter des tonnes de cafés spécialisés, à faire des dessins sur le café, et les gens sont emballés!

POURQUOI AVOIR CHOISI LE CHUM

Franchement, c’est parce que la rémunération était supérieure à celle offerte dans le milieu manufacturier! J’ai aimé l’ambiance qui régnait à l’hôpital. La « famille » est rendue plus grande aujourd’hui, mais si c’était à refaire, je choisirais encore le CHUM, parce que j’adore mon travail.

DÉPASSEMENT DE SOI

Avant de travailler avec le public, j’avais seulement œuvré dans des manufactures, où j’étais bien dans ma petite routine, seul dans mon travail à la chaîne. Au début, lorsque j’ai commencé le service à la clientèle au café du CHUM, j’étais terrifié… J’ai appris à aimer ça. M’ouvrir aux gens, leur offrir le meilleur de moi-même et me dépasser quotidiennement, j’aime ça!

Devenir préposé au service alimentaire au CHUM vous intéresse?